À PROPOS

Notre Mission

Le Centre de Correspondance Emmaüs Canada dont le programme Cours Bibliques par Correspondance Emmaüs existe pour enseigner et à répandre la Parole de Dieu à travers des cours par correspondance et d'autres matériaux. Les cours sont conçus pour être évangéliques, éducatifs et édifiants conformément à la déclaration doctrinale de foi du Centre de Correspondance Emmaüs Canada.

Historique

Emmaus Correspondence School Ministries

En 1938, le Seigneur a donné à Ed Harlow, un jeune missionnaire au Congo belge, le désir d'établir une école biblique en Amérique du Nord. Peu de temps après, Harlow a quitté son poste de mission et a voyagé à Toronto, Canada, où, en 1941, il (avec John Smart and Ernest Tatham) a fondé Emmaüs Bible School. Au cours de la première année de classes, 144 élèves se sont inscrits pour étudier la Parole de Dieu. Après cette première année, il est devenu évident que beaucoup d'autres personnes voulaient apprendre de l'enseignement de la Bible qu’offrait Emmaus Bible School. Cependant tout le monde ne pouvait pas aller à l'école à Toronto. Ainsi, le Seigneur a conduit Harlow et Smart pour créer des cours par correspondance à partir de la matière enseignée à Emmaüs. Les trois premiers titres offerts étaient Doctrine, Le Nouveau Testament, et Étude de l'enfant. En quelques mois, 137 étudiants (de l'Alberta à New Jersey) se sont inscrits. L'école de correspondance a continué de croître, et, en 1948, il y avait 17 titres disponibles avec plus de 2000 cours distribués. En 1949, deux développements ont considérablement élargi le ministère de correspondance. Tout d'abord, William MacDonald a reconnu la possibilité d'atteindre les perdus en utilisant les cours d'étude. Cela a conduit à la rédaction du cours What the Bible Teaches (Ce que la Bible enseigne), qui fournit des instructions sur les vérités fondamentales de l'Évangile. Le deuxième développement était l'idée de Cyril Brooks (un missionnaire aux Philippines) pour diffuser des sections de ce que la Bible enseigne à la radio, puis d'offrir le cours imprimé complet gratuit à toute personne qui l'a demandé. Cette promotion libre a lancé le ministère de la correspondance à l'étranger. Le Seigneur a continué de bénir et le ministère de correspondance a augmenté dans les années 50 et dans les années 60. En 1965, il y avait plus de 35 titres disponibles, 3 millions de cours ont été distribués dans le monde entier, et 80 langues eu au moins un cours en version imprimée. Mais il n'a pas arrêté là. En 1977, William MacDonald a écrit Born to Win (Né pour vaincre). Ce cours (spécialement écrit pour traiter les questions relatives aux détenus de la prison) était un outil efficace qui a provoqué un temps énorme de croissance au sein du ministère de la prison pendant les années 1980.

L’École de Correspondance Emmaüs (qui avait fait partie de Emmaus Bible College) est devenue une organisation indépendante en 2002. Avec l'école de correspondance maintenant établie plus de 70 ans, le Seigneur continue de bénir. Plus de 25 millions de cours dans 128 langues ont été distribués dans 120 pays, déclarant le message évangélique aux hommes, aux femmes et aux enfants.

 

La francophonie

 

L'oeuvre d'Emmaüs au Québec a une longue histoire, qui remonte dans les années 1950. Cours bibliques par correspondance ont toujours été un complément important aux premiers efforts d'évangélisation à travers le Québec. Ceux écrits et produits par les assemblées ont d'abord été référencés dans le magazine, News of Québec, en 1952. Emmaus Bible School à Toronto et Chicago ont pendant de nombreuses années produit d'excellents cours d'études bibliques par correspondance. Les cours, "Qu'est-ce que la Bible enseigne", conçus principalement pour les inconvertis et pour ceux très jeunes dans la foi, et les «vérités primaires», conçus pour les jeunes croyants, sont déjà disponibles en français et ont prouvé une vraie bénédiction pour certains de nos jeunes français. Nous aimerions les voir dans une plus large circulation, et que la demande va le rendre utile pour traduire les autres aussi. Bethel Bible School à Sherbrooke était depuis de nombreuses années le centre pour la distribution et la correction des cours d'Emmaüs. D'ici là, un nombre important de cours ont été traduits en français grâce aux efforts conjugués de Trifon Kaliojoglou et d'autres ouvriers des assemblées chrétiennes en France, ainsi que les membres du personnel tels que Walter Angst et Charlotte Dancy à l'École biblique à Sherbrooke. Quant à Sermons de la Science, Bethel a été impliqué du début de la planification jusqu’à la tenue des cours d'instruction pour les conseillers francophones. Ils ont également offert les quatre leçons de suivi pour "Ce que la Bible enseigne". Plus de 19,000 de ces cours par correspondance ont été envoyés à tous ceux qui en ont fait la demande. Tous les cours retournés furent corrigés par le personnel Bethel. "Cela a enlevé un énorme fardeau sur nos épaules», a écrit Keith Price, responsable de Sermons de la Science : «Le ministère de votre personnel et des étudiants a été inestimable. Nous sommes reconnaissants pour votre participation ». Quand Richard et Virginia Strout sont arrivés dans la province en 1970, l'Institut Biblique Béthel a continué sa responsabilité pour les cours. À la suite de Expo 67 à Montréal, une nouvelle organisation se leva, Direction Chrétienne, qui a été désigné par ECS comme responsable pour les cours au Québec à compter du milieu des années 70. Direction Chrétienne a développé un ministère pour les prisonniers, alors que Bethel a continué de suivre ses propres contacts de cours par correspondance. À la fin des années 80 Direction chrétienne elle-même a cédé des cours et Bethel une fois de plus est devenu le seul centre de distribution et de correction.

Enfin, en 1993-94 Bethel devient Parole de vie Béthel et les cours ne font plus parties de son programme. Ce fut alors que Richard, appuyé par son épouse Virginie, a été nommé directeur régional pour les cours de langue française en Amérique du Nord, un poste qu'il a occupé jusqu'à tout récemment. Au mois de juillet 2016, le ministère pour les cours devint la responsabilité de l’Emmaus Correspondence Centre Canada dont le bureau national se trouve à Englehart au nord-est de l’Ontario. Ce ministère sous la direction de Peter et Dorothy Kerr répond aux besoins des anglophones au Canada, et le nouveau ministère - Le Centre de Correspondance Emmaüs Canada répond aux besoins des francophones en Amérique du Nord. Richard Beaulieu appuyé par son épouse Murielle est nommé le nouveau directeur régional.